Publié dans Challenges, Chroniques, Guillaume MUSSO, XO Editions

7 ans après… de Guillaume Musso

7 ans après

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Guillaume MUSSO / L’éditeur : XO Editions / Le nombre de pages : 400 / Le prix : 21,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leur force, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Le vol Delta Airlines se posa à Charles-de-Gaulle à 11 heures du matin sous un soleil éclatant. A bout de forces, Sebastian et Nikki avaient dormi pendant presque tout le trajet. Quelques heures de sommeil bienvenues qui leur permettaient d’aborder cette nouvelle journée avec les idées plus claires que la veille. »


Ce que j’en pense :

J’ai lu ce livre de Guillaume Musso il y a quelques mois maintenant (en juin précisément) ! Je vous demande donc de ma pardonner si mon avis est plus court et plus « confus » que d’habitude ! Bon allez… je me lance  😉 !

Nikki et Sebastian ont été mariés ! De leur amour est né Camille et Jeremy, des jumeaux séparés lors de leur divorce ! En effet, Nikki obtient la garde de Jeremy tandis que Sebastian obtient celle de Camille ! Les années passent et éloignent petit à petit les membres de cette famille… jusqu’au jour où disparaît Jeremy ! Commence alors, pour ces parents obligés de « cohabiter », une course-poursuite les menant de Brooklyn à la jungle amazonienne !

Encore une fois, un thriller haletant signé Musso  🙂 ! Je ne suis peut-être pas très objective, vu « l’amour que je porte à l’auteur », mais j’ai encore une fois passé un excellent moment avec un de ses romans  🙂 ! Guillaume Musso arrive toujours à trouver des intrigues captivantes et pleines de rebondissements  🙂 ! J’adore  🙂 !

Je précise également que j’ai été ravi de redécouvrir, lors de ma lecture, Constance Lagrange, personnage rencontré pour la première fois dans le recueil 13 à table ! (nouvelle de Guillaume Musso intitulée Fantôme) !

Vous l’avez sans doute compris, je vous recommande ce roman… ainsi que tous les autres romans de Musso  🙂 ! Je sais que cet auteur est pas mal décrié… pourtant je suis convaincu qu’il peut vous charmer  🙂 !


A lire du même auteur (mes avis en cliquant sur les couvertures) :


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeJuin : En été, on va lire un roman d’un auteur francophone.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Folio, Jean-Paul DIDIERLAURENT

Le liseur de 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

A46144

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Jean-Paul DIDIERLAURANT / L’éditeur : Folio / Le nombre de pages : 208 / Le prix : 7,10 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

« Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien. Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matins. »

Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Guylain répugnait à soulever le capot du tableau de commande de la Zerstor 500. Comme souvent, il éprouva la sensation désagréable de sentir la tôle vibrer sous ses doigts alors que rien ne pouvait l’expliquer, comme si la Chose, bien vivante, trépignait d’impatience à l’idée de commencer sa journée. Dans ces moments-là, il laissait les automatismes prendre le dessus. Se cantonner dans ce rôle d’opérateur en chef pour lequel on le payait gracieusement mille huit cent quarante euros tous les mois, primer de panier comprise. »


Ce que j’en pense :

Je prends régulièrement l’avion (environ tous les 15 jours) pour rendre visite à mon chéri à Toulouse… et, même à l’aéroport, je ne peux m’empêcher de faire des achats livresques  😉 ! Dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea (de Romain Puértolas) et le livre que je vous présente aujourd’hui, Le liseur de 6h27 (de Jean-Paul Didierlaurent) ! Dans l’avion, je me suis jeté sur ce dernier  🙂 ! Et je peux déjà vous dire qu’il m’a fait passer un bon moment… sans être une lecture « mémorable » pour autant !

Guylain Vignolles, le personnage central de ce petit roman de 200 pages, est un homme « effacé » qui, pour pouvoir supporter son job, à un petit rituel  😉 ! Tous les jours de la semaine, il devient le liseur de 6h27 ! Dans le RER qui le conduit jusqu’à son travail, il parcourt à voix haute des fragments de livres… pour le plus grand plaisir des autres passagers  🙂 !

Nous découvrons donc la vie plutôt banale de Guylain qui, pour gagner sa vie justement, est aux commandes de la Zerstor 500, cette machine qu’il déteste tant ! En effet, dans l’usine où bosse Guylain, on détruit à longueur de journée des tas de livres invendus  😦 ! Un crève-cœur pour cet amoureux des mots !

Ce livre, ce n’est pas seulement l’histoire de la Zerstor 500 et du mal-être de Guylain ! C’est aussi une très belle histoire d’amitié entre Guylain et Giuseppe ! Ce dernier travaillait sur la Zerstor 500 jusqu’au jour où un « événement inattendu » se produisit ! Depuis lors, il n’a qu’une chose en tête : retrouver ce qu’il a perdu ! Et je peux vous dire que cette quête est… inattendue, originale et émouvante !

Le liseur de 6h27 est aussi l’histoire d’une magnifique rencontre  🙂 ! Là aussi, une intrigue que je n’ai pas vu venir ! Et la fin est à la hauteur de mes attentes  🙂 !

Le liseur de 6h27 est une lecture très plaisante que je ne peux que recommander ! Une lecture pleine de bons sentiments  🙂 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, Fleuve Editions, Gilles LEGARDINIER

Ca peut pas rater ! de Gilles Legardinier

Legardinier

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Gilles LEGARDINIER / L’éditeur : Fleuve Editions / Le nombre de pages : 432 / Le prix : 19,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

– J’en ai ras le bol des mecs.Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! 

Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. A présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. A partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Je suis impatiente d’arriver au bureau, mais pas pour me mettre au travail. Je suis surtout curieuse de croiser mes suspects. J’ai même hâte. Je viens de vivre mon pire samedi soir depuis celui où j’ai cru que j’avais perdu la vue parce que l’embout du flacon de shampoing avait sauté et que j’ai tout pris en pleine figure – trois heures à vivre à tâtons alors que Hugues se moquait de moi. »


Ce que j’en pense :

Gilles Legardinier est un auteur dont les livres me tentaient depuis un moment ! Je suis donc ravie d’avoir découvert sa plume avec Ca peut pas rater !… livre que j’ai eu le plaisir de recevoir à Noël  🙂 !

Lors de cette lecture, j’ai fais la connaissance de Marie ! Marie est une jeune femme qui vient de se faire larguer par l’homme avec qui elle partageait sa vie depuis quelques années ! Elle ploie alors sous le chagrin et décide de mettre les hommes et l’amour de côté… pour une durée indéterminée ! Oui mais voilà… Elle reçoit une lettre anonyme d’un « homme qui tient énormément à elle » ! A partir de ce jour, Marie n’a plus qu’une obsession : découvrir qui est cet homme mystère ! Elle devient alors parano et l’imagine de partout : qu’ils soient voisins ou collègues de travail !

Cette recherche de l’homme mystère m’a tenu en haleine jusqu’aux dernières pages… et je dois dire que je suis très satisfaite de cette « révélation »  🙂 !

A travers l’histoire de Marie, nous découvrons Emilie, sa meilleure amie, Sandro et Alexandre, ses collègues de travail, M. Alfredo, le concierge de son immeuble… et tant d’autres ! Des personnages vraiment tous plus attachants les uns que les autres  🙂 ! D’ailleurs, tout au long de ma lecture, je me suis énormément attachée à Marie que j’ai eu envie de consoler, d’aider… comme une véritable amie ! Marie est une jeune femme drôle, intelligente et pleine de ressources  😉 !

Ca peut pas rater ! est une lecture que j’ai trouvé très plaisante et qui me donne envie de découvrir les autres romans de Gilles Legardinier  🙂 !


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeFévrier : Quel est ton genre favori ? Lis donc un livre de ce genre.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Gallimard Jeunesse, Matthew CROW, Service Presse

Sans prévenir de Matthew Crow

Sans-prevenir-La-Voix-du-Livre

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Matthew CROW / L’éditeur : Gallimard Jeunesse / Le nombre de pages : 320 / Le prix : 11,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Vous avez aimé Nos étoiles contraires ? Vous serez ébloui par cette nouvelle histoire d’amour poignante.

A quinze ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Pas plus que les excentricités de sa mère et la désinvolture de son adulte de frère. Lorsqu’on lui diagnostique une leucémie, ses priorités changent. Il y a l’horreur d’être retardé d’une année au lycée, la menace d’une calvitie imminente, la nécessité de retrouver sa plus belle chemise au cas où une pop star lui rendrait visite pour une photo… Mais il n’imaginait pas rencontrer Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante et irrésistible.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Le premier jour, ma mère est restée aussi longtemps qu’elle le pouvait. Elle n’arrêtait pas de remettre en ordre les livres et les photos que j’avais alignés symétriquement sur le placard bas qui servait de table de nuit, et je lui ai demandé d’arrêter. Il y avait une méthode dans mes rangements. »


Ce que j’en pense :

La quatrième de couverture de Sans prévenir (que vous pouvez lire ci-dessus) mentionne que, si vous avez aimé Nos étoiles contraires (ce qui est mon cas), « vous serez ébloui par cette nouvelle histoire d’amour poignante » ! « Ebloui » est un bien grand mot malheureusement  😦 ! J’ai apprécié ma lecture… mais vraiment sans plus  😦 !

Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux différents personnages (j’ai trouvé Francis un peu prétentieux) !

Ensuite, j’ai eu du mal à situer certaines actions dans le temps ! En effet, certains passages me sont apparus un peu flous !

Dernièrement, et même si la lecture de ce livre m’est apparu sympathique, je n’y ai pas trouvé grand intérêt  😦 ! Le thème abordé aurait dû m’émouvoir… Et bien non  😦 ! La fin, et en particulier les six dernières lignes, relèvent néanmoins un peu le tout et apportent cette touche d’émotion qui manque cruellement dans ce genre d’histoire !

Que dire de plus ? Et bien je ne sais pas  😦 ! Cette lecture ne restera malheureusement pas longtemps dans ma mémoire  😦 ! Je vous conseille néanmoins de le lire, ne serait-ce que pour vous faire votre propre avis !


3008286267_1_278_LHZzXLmFMerci à Gallimard Jeunesse pour cette découverte


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, Pocket Jeunesse, Rainbow ROWELL

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Eleanor

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Rainbow ROWELL / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 384 / Le prix : 16,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Quand elle a aperçu Park à l’arrêt de bus le lundi matin, elle s’est mise à rigoler. Sérieux, elle gloussait comme les personnages de dessin animé : quand leurs joues virent à l’écarlate et que des petites cœurs leur sortent par les oreilles… C’était ridicule. »


Ce que j’en pense :

Eleanor & Park est un livre qui a fait l’unanimité (ou presque) sur la blogosphère  🙂 ! J’ai donc décidé de le lire, en début d’année, pour me faire mon propre avis  😉 ! Je suis ressorti de cette lecture plutôt emballée, même si la fin m’a laissé… sur ma faim  😦 ! En effet, j’aurais vraiment aimé savoir ce qu’il advient du couple Eleanor & Park… mais surtout ce qu’il advient de la famille d’Eleanor (en effet, aucunes informations n’est données) !

Eleanor, jeune fille rousse, un peu ronde et au look indéfinissable, croise, dans le bus pour aller au lycée, Park, jeune garçon passionné de comics et de musique ! Si l’attirance n’est pas immédiate, elle s’installe tout de même peu à peu !

Harcèlement scolaire, famille recomposée (ou plutôt décomposée), beau-père tyrannique… Eleanor & Park aborde des sujets sensibles, qui ne laissent pas indifférents ! Mais ce livre, c’est aussi une très belle histoire d’amour et d’amitié  🙂 ! Une histoire vraiment très touchante… que j’ai pris plaisir à découvrir  🙂 !

Seul petit point négatif malheureusement, comme je l’ai dis plus haut : la fin ! Fin que j’ai trouvé un peu rapide, voir bâclé ! En effet, pas mal de questions restent sans réponses ! Un peu dommage à mon goût  😦 !

Eleanor & Park est un livre plaisant, attendrissant… que je recommande aux amateurs d’histoires tendres  😉 !


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeJanvier : Lire un roman sorti ou édité en 2014.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Gallimard Jeunesse, John GREEN

Qui es-tu Alaska ? de John Green

CVT_Qui-es-tu-Alaska-_5671

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : John GREEN / L’éditeur : Gallimard Jeunesse / Le nombre de pages : 368 / Le prix : 15 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

La vie de Miles Halter n’a été jusqu’à maintenant qu’une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. 


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Allongé dans l’herbe immobile, sous le ciel ivre d’étoiles, écoutant le rythme tout juste perceptible de sa respiration et le silence bruissant de grenouilles, de sauterelles, de voitures fonçant au loin sans répit, sur la I-65, j’ai pensé que le moment était peut-être idéal pour prononcer les deux mots magiques. »


Ce que j’en pense :

Ayant vraiment beaucoup aimé Nos étoiles contraires, je suis ravie d’avoir pu découvrir, en début d’année, Qui es-tu Alaska ? ! Aussitôt reçu à Noël, aussitôt lu  🙂 ! Je me suis jetée dessus, et je peux vous dire que je ne regrette absolument pas  😉 !

Ayant envie de changement, Miles Halter décide de partir étudier dans le pensionnat où son père étudiait étant jeune ! Là-bas, il partage sa chambre avec Chip Martin, dit Le Colonel, et fait connaissance avec Takumi, Lara… et Alaska ! Alaska Young, jeune fille tourmentée mais pleine d’énergie, l’attire de suite ! Oui mais voilà ! Alaska est prise… et ses sautes d’humeur permanentes agacent franchement Miles qui ne la comprend pas toujours ! Cependant, une belle amitié unit Miles, dit Le Gros, au Colonel, à Takumi, à Lara et à Alaska ! Ne vivant pratiquement plus que pour l’alcool, les clopes et les conneries, leurs vies basculent le jour où…

un événement tragique survient ! Un événement que je n’ai pas vu venir et que deux mots peuvent qualifier : terriblement bouleversant ! Une nouvelle intrigue pointe alors le bout de son nez !

Avec Qui es-tu Alaska ?, John Green nous offre ici une très belle histoire d’amitié… amitié quoique légèrement destructrice ! Une histoire qui peut faire sourire… avant de faire pleurer ! Une histoire sur les malaises adolescents, sur les premiers coups de cœur, sur les premières découvertes… sur les premières grandes peines !

Qui est-tu Alaska est un livre qu’il faut lire… ou faire lire autour de soi ! Pour ma part, j’ai été heureuse qu’il soit ma première lecture de 2015 ! Mon année livresque a ainsi très bien commencé !


A lire du même auteur (mon avis en cliquant sur la couverture) :

9782092543030-copie-1


Littérairement vôtre

Stéphanie