Publié dans Chroniques, Pocket Jeunesse, Stéphane MICHAKA

Cité 19 (Tome 1) : Ville noire de Stéphane Michaka

Livre emprunté à la bibliothéque ! Lecture terminée ! Mon avis arrive au plus vite !

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Stéphane MICHAKA / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 349 / Le prix : 16,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suit l’homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt ! Pour Faustine, c’est le début d’une série d’aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l’Histoire.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Sa première nuit, Faustine la passa dans un dortoir de cousettes. C’était en haut d’un immeuble de la rue des Cartonnages. Manon y partageait le gîte avec vingt couturières. Un lit était vacant depuis peu. On le donna à Faustine. Elle découvrit alors les us et coutumes du peuple des cousettes. Elle avait l’impression d’être une petite souris dans les coulisses de la confection et de la mode. Il y avait les brodeuses, les finisseuses et les retoucheuses. Si elles n’utilisaient pas les mêmes instruments, toutes suaient sang et eau pour un maigre salaire. »


Ce que j’en pense :

Quand j’ai installé Ville noire sur son étagère à la bibliothèque où je suis bénévole, j’ai de suite été intrigué ! Il me le fallait  😉 ! Je me suis donc inscrite à la bibliothèque pour pouvoir l’emprunter  🙂 ! Je ne regrette absolument pas et compte bien emprunter le tome 2, Zone blanche, cette semaine, le premier m’ayant fait passer un très bon moment !

Ville noire met en scène Faustine, une jeune fille « atypique » passionnée d’Histoire, et en particulier par le Paris du XIXe siècle ! Abandonnée par sa mère, elle doit faire face, seule, au décès de son père ! Faustine a cependant un énorme doute quant à l’identité du cadavre qu’elle a du identifier à la morgue ! Pour elle, son père n’est pas mort ! Elle se lance donc à sa recherche… et se retrouve propulsée 150 ans… plus tôt ! Le réveil est difficile et très perturbant pour la jeune femme ! Mais c’est aussi  le début d’une incroyable aventure… sans répit pour les lecteurs  🙂 !

Le gros point fort de cette lecture est pour moi, et c’est indéniable, le mélange des genres ! En effet, Ville noire est un premier tome mêlant à merveille thriller, Histoire et science-fiction ! Un mélange détonnant pour une histoire qui m’a tenu en haleine du début à la fin  🙂 ! Et je peux vous dire que cette fin, justement, laisse présager une suite tout aussi palpitante  😉 !

Autre gros point fort : les personnages ! J’ai de suite été charmé par Faustine ! Un personnage plutôt complexe qui, je pense, risque encore de me surprendre et de m’étonner par le suite ! Je tiens également à mentionner Lucie, que j’espère pouvoir découvrir davantage lors de ma lecture du tome 2  🙂 !

Vous l’avez compris, ce premier tome est une réussite ! Une très belle découverte ! A découvrir  🙂 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Lynne MATSON, Pocket Jeunesse

Nil de Lynne Matson

Lecture terminée ! Mon avis arrive au plus vite !

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Lynne MATSON / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 456 / Le prix : 17,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ? Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour. Une seule personne peut l’emprunter. Pire encore, les adolescents n’ont qu’un an pour s’échapper. Sinon, c’est la mort. Le compte à rebours à déjà commencé…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Mais le pire, ce n’était pas le silence. C’était l’isolement. J’ai repensé à l’enfer. Ou au purgatoire. Ou à quelque chose d’autre, de probablement pire… et j’étais dedans. Pourtant, c’était le plus beau nulle part que j’aurais jamais pu imaginer. Les couchers de soleil étaient splendides : un feu brillant qui filait au-dessus de l’eau jusqu’à ce que le soleil s’abîme dans la mer. Les levers étaient tout aussi extraordinaires. »


Ce que j’en pense :

Je dois bien vous l’avouer, ce qui m’a de suite donné envie de découvrir Nil, c’est sa couverture 😉 ! Je suis dingue de cette couleur bleu qui tape à l’œil, de ces palmiers qui vendent du rêve et de cette phrase d’accroche qui laisse présager une histoire palpitante  🙂 ! Comment aurais-je pu y résister ? J’ai ensuite lu, bien évidemment, le résumé et j’ai eu confirmation : il me fallait ce livre à tout prix ! Je l’ai eu, je l’ai lu… et l’ai adoré  🙂 !

Le premier chapitre porte sur Charley, une ado qui se retrouve, du jour au lendemain, sur Nil, une île paradisiaque dont le seul soucis est de ne pas exister ! Après y avoir passé quelques jours, seule, à errer et tenter de survivre, elle tombe sur Thad et Jason, deux adolescents dans la même galère qu’elle ! Ils lui font découvrir la Cité de Nil, où elle vivra désormais et où plusieurs autres ados s’activent ! Thad, le leader de ce groupe de « survivants », lui fait alors une révélation terrifiante : Charley n’a qu’un an pour tenter de trouver une porte lui permettant de fuir cette île ! Si elle n’y parvient pas, c’est la mort assurée !

Commence alors pour Charley une terrible course contre la montre… qui m’a tenu en haleine du début à la fin ! Bien que n’ayant pas particulièrement beaucoup d’action, Nil est une histoire pleine de suspense ! Nous suivons le décompte des jours restants à Thad et Charley avec beaucoup de tension !

Nil, c’est aussi une pléiade de personnages plus plaisants et attachants les uns que les autres 😉 ! Je pense notamment à Natalie, Li et Talla, trois jeunes femmes aux tempéraments plus que différents ! Et que dire de Thad ? Thad, c’est le beau gosse qui fait rêver, le mec qui prend les choses en mains… Comment ne pas succomber ?

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment sur Nil  🙂 ! J’ai apprécié découvrir cette histoire que je trouve très originale et sortant de l’ordinaire ! Nil est un coup de cœur  ❤ !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, James DASHNER, Pocket Jeunesse

Le Labyrinthe : L’épreuve (Tome 1) de James Dashner

9782266200127

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : James DASHNER / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 416 / Le prix : 18,50 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Le lendemain matin, Thomas, inquiet et les mains moites, se retrouva assis devant onze autres garçons installés sur des chaises disposées en demi-cercle. Ils étaient tous des matons, ce qui signifiait, hélas, que Gally en faisait partie. La chaise en face de la sienne était vide. Thomas devina sans mal qu’il s’agissait de celle d’Alby. »


Ce que j’en pense :

Grâce à ma sœurette, qui me l’a offert pour mon anniversaire, j’ai enfin pu lire ce premier tome du Labyrinthe… qui me faisait envie depuis un long moment  😉 !

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est la différence (je me trompe ?) entre ce livre et son adaptation cinématographique (car oui, j’ai vu le film avant de lire le livre) ! Cette différence m’a vraiment donné l’impression de redécouvrir l’histoire du Labyrinthe  🙂 ! Et je peux vous dire que je ressors de cette lecture plus que ravie  🙂 ! L’histoire m’a tenu en haleine du début à la fin  🙂 !

C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu, en ouvrant ce livre, retrouver Thomas, cet adolescent qui se retrouve, du jour au lendemain, au « Bloc » ! Cette vaste zone, délimitée par quatre murs gigantesques, se situe au centre du « Labyrinthe » ! Ce Labyrinthe, qui s’étale sur plusieurs kilomètres, est peuplé de « Griffeurs » , des créatures aux pointes métalliques qui émergent de leur chair boursouflée et sont équipées de cisailles, de lames… Un vrai cauchemar pour les « Blocards » , ces pauvres garçons qui, depuis 2 ans pour les plus anciens, peuplent le « Bloc » !

Nous suivons donc les aventures de Thomas, de Newt, d’Alby, de Minho, de Chuck, de Teresa et de tant d’autres… Leur but ultime : trouver une sortie afin de regagner leur vie d’avant ! Ils doutent, ont peur… mais la plupart ne baissent jamais les bras !

Tout au long de cette lecture , nous nous posons un tas de questions ! Voilà ce qui apporte de l’intrigue et du suspens à l’ensemble !

Ce premier tome a été une très bonne lecture pour moi  🙂 ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai pris énormément de plaisir à en tourner les pages  🙂 ! Maintenant, je compte bien regarder une nouvelle fois le film… et surtout, me jeter sur le tome 2, La Terre Brûlée, afin d’en savoir davantage  🙂 !

Ajout du lundi 2 novembre à 15h47 : C’est fait 🙂 ! Je viens tout juste de regarder une nouvelle fois le film avec ma maman 🙂 ! Je confirme qu’il y a donc des différences entre le livre et le film ( ce qui n’est absolument pas gênant) ! En tout cas, j’ai encore passé un excellent moment 🙂 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, Pocket Jeunesse, Rainbow ROWELL

Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Eleanor

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Rainbow ROWELL / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 384 / Le prix : 16,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Quand elle a aperçu Park à l’arrêt de bus le lundi matin, elle s’est mise à rigoler. Sérieux, elle gloussait comme les personnages de dessin animé : quand leurs joues virent à l’écarlate et que des petites cœurs leur sortent par les oreilles… C’était ridicule. »


Ce que j’en pense :

Eleanor & Park est un livre qui a fait l’unanimité (ou presque) sur la blogosphère  🙂 ! J’ai donc décidé de le lire, en début d’année, pour me faire mon propre avis  😉 ! Je suis ressorti de cette lecture plutôt emballée, même si la fin m’a laissé… sur ma faim  😦 ! En effet, j’aurais vraiment aimé savoir ce qu’il advient du couple Eleanor & Park… mais surtout ce qu’il advient de la famille d’Eleanor (en effet, aucunes informations n’est données) !

Eleanor, jeune fille rousse, un peu ronde et au look indéfinissable, croise, dans le bus pour aller au lycée, Park, jeune garçon passionné de comics et de musique ! Si l’attirance n’est pas immédiate, elle s’installe tout de même peu à peu !

Harcèlement scolaire, famille recomposée (ou plutôt décomposée), beau-père tyrannique… Eleanor & Park aborde des sujets sensibles, qui ne laissent pas indifférents ! Mais ce livre, c’est aussi une très belle histoire d’amour et d’amitié  🙂 ! Une histoire vraiment très touchante… que j’ai pris plaisir à découvrir  🙂 !

Seul petit point négatif malheureusement, comme je l’ai dis plus haut : la fin ! Fin que j’ai trouvé un peu rapide, voir bâclé ! En effet, pas mal de questions restent sans réponses ! Un peu dommage à mon goût  😦 !

Eleanor & Park est un livre plaisant, attendrissant… que je recommande aux amateurs d’histoires tendres  😉 !


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeJanvier : Lire un roman sorti ou édité en 2014.


Littérairement vôtre

Stéphanie