Publié dans Chroniques, Nicholas SPARKS, Pocket

Les pages de notre amour de Nicholas Sparks

Les pages de notre amour

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Nicholas SPARKS / L’éditeur : Pocket / Le nombre de pages : 224 / Le prix : 6,30 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

« Je suis un homme ordinaire, et j’ai mené une vie ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j’ai aimé de tout mon cœur, de toute mon âme. »

Telles sont les paroles de Noah. Allie et lui se sont connus alors qu’ils n’avaient encore que quatorze ans et, depuis, l’amour n’a jamais cessé de les unir. Cinquante ans ont passé. A présent, Noah veille sur Allie atteinte de la maladie d’Alzheimer. Lorsqu’elle ressent les premiers symptômes, elle lui fait une demande particulière : évoquer et revivre leur propre histoire…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Et si tu gardes cette lettre pour la relire, alors sois convaincu que je l’écris pour toi aujourd’hui. Noah, où que tu sois et à quelque moment que ce soit, je t’aime. Je t’aime maintenant tandis que j’écris ceci et je t’aime en ce moment où tu lis cette lettre. Et je suis si triste de ne pas être capable de te le dire. Je t’aime profondément, mon mari. Tu es, tu as toujours été mon rêve. »


Ce que j’en pense :

Fin 2015, mon chéri m’a fait découvrir un film magnifique : N’oublie jamais (avec Ryan Gosling et Rachel McAdams) ! Une histoire d’amour bouleversante qui ne pouvait provenir, à mon sens, que d’un livre  🙂 ! J’ai de suite fais quelques recherches et peux vous dire que ce film est l’adaptation du best-seller de l’écrivain américain Nicholas Sparks : Les pages de notre amour ! Deux jours après avoir vu le film, j’avais le livre entre les mains  🙂 ! Je peux également vous dire, désormais, que ce livre m’a tout autant charmé que le film  🙂 ! 2016 démarre donc sur les chapeaux de roues avec une première lecture qui est un véritable coup de cœur  🙂 !

Noah et Allie ont vécu, le temps d’un été, en pleine adolescence, une relation tendre et passionnée ! Il est souvent dit qu’un premier amour marque une vie… Cela est vrai pour ces deux ados qui, bien que séparés par la force des choses, ne s’oublieront jamais  !

Les pages de notre amour nous livre, avec fortes émotions, une belle histoire pleine d’amour, de passion, de tendresse… et traite avec beaucoup de finesse de la maladie d’Alzheimer (maladie qui entraîne la perte progressive de la mémoire) !

J’ai pris énormément de plaisir à découvrir l’histoire qui unit Noah et Allie ! Les pages « de leur amour » se tournent avec délice ! Je me suis bien vite attaché à Noah (plus qu’à Allie), cet homme fou d’amour qui ne renonce jamais et devant rien ! Un homme qu’on aurait toutes aimé connaître !

Je n’aurais qu’un conseil pour vous : procurez-vous le livre ET le film… et laissez-vous embarquer à New Bern, au bord de Brice Creek 🙂 ! Noah et Allie ne vous laisseront pas indifférents  😉 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, E. L. JAMES, JC Lattès

Fifty Shades : Cinquante nuances de Grey (Tome 1) et Cinquante nuances plus sombres (tome 2) de E. L. James

Fifty shades

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : EL JAMES / L’éditeur : JC Lattès / Le nombre de pages pour les deux premiers tomes : 1145 / Le prix pour les deux premiers tomes : à verifier


Ce que dis la quatrième de couverture de Cinquante nuances de Grey :

Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d’entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu’elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l’en désire que davantage. Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure que Grey tient à dissimuler…

Ce que dis la quatrième de couverture de Cinquante nuances plus sombres :

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d’éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Je ne sais plus où j’en suis. La relation que me propose Christian ressemble plutôt à une offre d’emploi, avec des horaires, une description de poste, et une procédure de règlement des griefs assez radicale. Ce n’est pas ainsi que j’envisageais ma première histoire d’amour. »


Ce que j’en pense :

Cinquante nuances de Grey est le premier tome de la trilogie Fifty Shades écrite par la britannique E. L. James ! Impossible pour quiconque (à moins, bien entendu, de vivre en ermite) d’être passé à côté de tout le tapage médiatique qu’à suscité cette trilogie érotique ! Bien qu’ayant obtenu autant d’avis négatifs que positifs, cette trilogie a été un véritable succès !

Bien que ma sœur ait immédiatement succombé au charme du beau Christian Grey (le personnage principal), je n’étais, pour ma part, pas particulièrement tentée par ce genre de littérature ! Et puis… j’ai vu le film et décidé de me faire mon propre avis quant au premier tome  🙂 ! Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé  🙂 !

Alors oui, Cinquante nuances de Grey n’est pas de la grande littérature… mais sur moi, ce livre a eu un effet addictif  🙂 ! Serais-ce l’effet Christian Grey ? En tout cas, l’effet a été si immédiat que j’ai lu, pratiquement dans la foulée, Cinquante nuances plus sombres, le tome 2 ! A ce jour, je ne sais d’ailleurs toujours pas pourquoi je n’ai pas enchaîné avec le dernier tome  😦 !

La trilogie Fifty Shades met en scène Anastasia Steele et Christian Grey ! Ana est une jeune femme sérieuse et réservée ! Christian, quant à lui, est un homme d’affaires charismatique et plein d’ambition ! Ces deux-là n’auraient jamais du se rencontrer… et encore moins se fréquenter ! Et pourtant… Une attirance immédiate les pousse l’un vers l’autre ! Mais Christian n’est pas un homme tout à fait « normal » ! Ana aura beaucoup de mal à accepter son vice caché ! Y parviendra-t-elle ? Je vous invite à le découvrir en vous plongeant dans la lecture de Cinquante Nuances de Grey (pour ma part, j’espère pouvoir lire le tome 3 le plus vite possible) !

Un Christian Grey ténébreux, torturé et sexy en diable  🙂 ! Une Anastasia très fleur bleue et plutôt naïve ! Un duo qui fonctionne à merveille pour les amateurs de romans à l’eau de rose  🙂 !


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeJuillet : Sous le parasol, on va lire un roman dont l’héroïne est une femme.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, Guillaume MUSSO, XO Editions

7 ans après… de Guillaume Musso

7 ans après

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Guillaume MUSSO / L’éditeur : XO Editions / Le nombre de pages : 400 / Le prix : 21,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leur force, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Le vol Delta Airlines se posa à Charles-de-Gaulle à 11 heures du matin sous un soleil éclatant. A bout de forces, Sebastian et Nikki avaient dormi pendant presque tout le trajet. Quelques heures de sommeil bienvenues qui leur permettaient d’aborder cette nouvelle journée avec les idées plus claires que la veille. »


Ce que j’en pense :

J’ai lu ce livre de Guillaume Musso il y a quelques mois maintenant (en juin précisément) ! Je vous demande donc de ma pardonner si mon avis est plus court et plus « confus » que d’habitude ! Bon allez… je me lance  😉 !

Nikki et Sebastian ont été mariés ! De leur amour est né Camille et Jeremy, des jumeaux séparés lors de leur divorce ! En effet, Nikki obtient la garde de Jeremy tandis que Sebastian obtient celle de Camille ! Les années passent et éloignent petit à petit les membres de cette famille… jusqu’au jour où disparaît Jeremy ! Commence alors, pour ces parents obligés de « cohabiter », une course-poursuite les menant de Brooklyn à la jungle amazonienne !

Encore une fois, un thriller haletant signé Musso  🙂 ! Je ne suis peut-être pas très objective, vu « l’amour que je porte à l’auteur », mais j’ai encore une fois passé un excellent moment avec un de ses romans  🙂 ! Guillaume Musso arrive toujours à trouver des intrigues captivantes et pleines de rebondissements  🙂 ! J’adore  🙂 !

Je précise également que j’ai été ravi de redécouvrir, lors de ma lecture, Constance Lagrange, personnage rencontré pour la première fois dans le recueil 13 à table ! (nouvelle de Guillaume Musso intitulée Fantôme) !

Vous l’avez sans doute compris, je vous recommande ce roman… ainsi que tous les autres romans de Musso  🙂 ! Je sais que cet auteur est pas mal décrié… pourtant je suis convaincu qu’il peut vous charmer  🙂 !


A lire du même auteur (mes avis en cliquant sur les couvertures) :


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeJuin : En été, on va lire un roman d’un auteur francophone.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Folio, Jean-Paul DIDIERLAURENT

Le liseur de 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

A46144

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Jean-Paul DIDIERLAURANT / L’éditeur : Folio / Le nombre de pages : 208 / Le prix : 7,10 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

« Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien. Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matins. »

Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Guylain répugnait à soulever le capot du tableau de commande de la Zerstor 500. Comme souvent, il éprouva la sensation désagréable de sentir la tôle vibrer sous ses doigts alors que rien ne pouvait l’expliquer, comme si la Chose, bien vivante, trépignait d’impatience à l’idée de commencer sa journée. Dans ces moments-là, il laissait les automatismes prendre le dessus. Se cantonner dans ce rôle d’opérateur en chef pour lequel on le payait gracieusement mille huit cent quarante euros tous les mois, primer de panier comprise. »


Ce que j’en pense :

Je prends régulièrement l’avion (environ tous les 15 jours) pour rendre visite à mon chéri à Toulouse… et, même à l’aéroport, je ne peux m’empêcher de faire des achats livresques  😉 ! Dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea (de Romain Puértolas) et le livre que je vous présente aujourd’hui, Le liseur de 6h27 (de Jean-Paul Didierlaurent) ! Dans l’avion, je me suis jeté sur ce dernier  🙂 ! Et je peux déjà vous dire qu’il m’a fait passer un bon moment… sans être une lecture « mémorable » pour autant !

Guylain Vignolles, le personnage central de ce petit roman de 200 pages, est un homme « effacé » qui, pour pouvoir supporter son job, à un petit rituel  😉 ! Tous les jours de la semaine, il devient le liseur de 6h27 ! Dans le RER qui le conduit jusqu’à son travail, il parcourt à voix haute des fragments de livres… pour le plus grand plaisir des autres passagers  🙂 !

Nous découvrons donc la vie plutôt banale de Guylain qui, pour gagner sa vie justement, est aux commandes de la Zerstor 500, cette machine qu’il déteste tant ! En effet, dans l’usine où bosse Guylain, on détruit à longueur de journée des tas de livres invendus  😦 ! Un crève-cœur pour cet amoureux des mots !

Ce livre, ce n’est pas seulement l’histoire de la Zerstor 500 et du mal-être de Guylain ! C’est aussi une très belle histoire d’amitié entre Guylain et Giuseppe ! Ce dernier travaillait sur la Zerstor 500 jusqu’au jour où un « événement inattendu » se produisit ! Depuis lors, il n’a qu’une chose en tête : retrouver ce qu’il a perdu ! Et je peux vous dire que cette quête est… inattendue, originale et émouvante !

Le liseur de 6h27 est aussi l’histoire d’une magnifique rencontre  🙂 ! Là aussi, une intrigue que je n’ai pas vu venir ! Et la fin est à la hauteur de mes attentes  🙂 !

Le liseur de 6h27 est une lecture très plaisante que je ne peux que recommander ! Une lecture pleine de bons sentiments  🙂 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, James DASHNER, Pocket Jeunesse

L’epreuve : Le Labyrinthe (Tome 1) de James Dashner

9782266200127

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : James DASHNER / L’éditeur : Pocket Jeunesse / Le nombre de pages : 416 / Le prix : 18,50 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié. Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Le lendemain matin, Thomas, inquiet et les mains moites, se retrouva assis devant onze autres garçons installés sur des chaises disposées en demi-cercle. Ils étaient tous des matons, ce qui signifiait, hélas, que Gally en faisait partie. La chaise en face de la sienne était vide. Thomas devina sans mal qu’il s’agissait de celle d’Alby. »


Ce que j’en pense :

Grâce à ma sœurette, qui me l’a offert pour mon anniversaire, j’ai enfin pu lire ce premier tome de L’épreuve … qui me faisait envie depuis un long moment  😉 !

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est la différence (je me trompe ?) entre ce livre et son adaptation cinématographique (car oui, j’ai vu le film avant de lire le livre) ! Cette différence m’a vraiment donné l’impression de redécouvrir l’histoire du Labyrinthe  🙂 ! Et je peux vous dire que je ressors de cette lecture plus que ravie  🙂 ! L’histoire m’a tenu en haleine du début à la fin  🙂 !

C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu, en ouvrant ce livre, retrouver Thomas, cet adolescent qui se retrouve, du jour au lendemain, au « Bloc » ! Cette vaste zone, délimitée par quatre murs gigantesques, se situe au centre du « Labyrinthe » ! Ce Labyrinthe, qui s’étale sur plusieurs kilomètres, est peuplé de « Griffeurs » , des créatures aux pointes métalliques qui émergent de leur chair boursouflée et sont équipées de cisailles, de lames… Un vrai cauchemar pour les « Blocards » , ces pauvres garçons qui, depuis 2 ans pour les plus anciens, peuplent le « Bloc » !

Nous suivons donc les aventures de Thomas, de Newt, d’Alby, de Minho, de Chuck, de Teresa et de tant d’autres… Leur but ultime : trouver une sortie afin de regagner leur vie d’avant ! Ils doutent, ont peur… mais la plupart ne baissent jamais les bras !

Tout au long de cette lecture , nous nous posons un tas de questions ! Voilà ce qui apporte de l’intrigue et du suspens à l’ensemble !

Ce premier tome a été une très bonne lecture pour moi  🙂 ! Ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai pris énormément de plaisir à en tourner les pages  🙂 ! Maintenant, je compte bien regarder une nouvelle fois le film… et surtout, me jeter sur le tome 2, La Terre Brûlée, afin d’en savoir davantage  🙂 !

Ajout du lundi 2 novembre à 15h47 : C’est fait 🙂 ! Je viens tout juste de regarder une nouvelle fois le film avec ma maman 🙂 ! Je confirme qu’il y a donc des différences entre le livre et le film ( ce qui n’est absolument pas gênant) ! En tout cas, j’ai encore passé un excellent moment 🙂 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, La Martinière Jeunesse, Maïa BRAMI, Service Presse

Même les stars aiment les sardines à l’huile de Maïa Brami

124602_couverture_Hres_0

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Maïa BRAMI / L’éditeur : La Martinière Jeunesse / Le nombre de pages : 224 / Le prix : 12,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Alors que ses copines sont en vacances, Douce fait un stage dans le magazine féminin d’une amie de sa mère. Hélas ! L’ambiance est désastreuse. Chargée de rédiger les psycho-tests que les journalistes méprisent, Douce a du mal à trouver sa place. Alors quand, par hasard, elle rencontre Amira, sa chanteuse préférée, Douce saisit sa chance. Si elle réussit à décrocher une interview exclusive, peut-être parviendra-t-elle enfin à être reconnue ?


 L’extrait qui peut vous faire envie :

« J’arrive au magazine en avance, sandales compensées aux pieds, inconfortables mais nécessaires pour affronter Miss queue-de-cheval, jean gris de ma mère – qui me va beaucoup mieux  qu’à elle -, débardeur noir pour ne risquer aucune fuite au niveau des aisselles, cheveux attachés en chignon haut surmonté d’une fleur pailletée retrouvée dans ma boîte à élastiques, que je n’aurais jamais osé ressortir sans l’avoir trouvé cool sur la tête de la Hippie chic. Dans cette tenue, je suis infaillible. »


Ce que j’en pense :

Après avoir lu et apprécié Les princes charmants n’existent pas, c’est avec plaisir que j’ai découvert Même les stars aiment les sardines à l’huile de Maïa Brami 🙂 ! En effet, comment peut-on résister au titre de ce livre ? Et surtout, que dire de la couverture… si ce n’est que ce jaune flashy y apporte beaucoup de peps  🙂 ! Une couverture que je trouve très sobre et élégante et qui ne nous donne qu’une envie : se plonger dans cette histoire qui s’annonce, rien qu’en lisant la quatrième de couverture, très pétillante  🙂 !

Même les stars aiment les sardines à l’huile raconte donc l’histoire de Douce Blanc, adolescente qui, au lieu de partir s’éclater en vacances, doit faire un stage d’été dans le magazine féminin d’une amie de sa mère ! Son arrivée au sein de l’équipe (composée de la Garçonne, de la Fashion, de la BCBG, de la Hippie Chic, de la Beauty addict et de Miss queue-de-cheval) lui permet de prendre en charge la rubrique Psycho-test du magazine ! Voilà donc que Douce se met à créer des tests qu’elle partage ensuite sur son blog : le blog d’une douce dingue  😉 ! Car oui, Douce tient un blog… ce qui permet aux lecteurs de faire les tests  😉 ! Un gros plus pour moi qui, je ne vous le cache pas, adore faire ce genre de tests lors de mes vacances d’été  🙂 !

Lors de ce stage, qui réserve à Douce pas mal de surprises, bonnes ou mauvaises, elle tombe nez à nez avec Amira, sa chanteuse préférée 🙂 ! Commence alors pour elle une aventure incroyable où Douce s’avère être  est la fille de toutes les situations  😉 !

Même les stars aiment les sardines à l’huile est une lecture fraîche, acidulée et pétillante (promesse tenue) ! Certains passages sont attendrissants, d’autres plutôt amusants  🙂 ! Vraiment parfait pour passer un excellent moment de détente  🙂 ! Un livre à lire les doigts de pieds en éventail  🙂 !


A lire du même auteur (mon avis en cliquant sur la couverture) :

CVT_Les-princes-charmants-nexistent-pas_193


11073993_10153175057943567_8201153434708702732_oMerci à Maïa Brami pour cette découverte


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, GUDULE, Le Livre de Poche

La bibliothécaire de Gudule

Gudule-La-Bibliothecaire

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : GUDULE / L’éditeur : Le Livre de Poche Jeunesse / Le nombre de pages : 186 / Le prix : à vérifier


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard la nuit ? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu’à la nuit tombée ? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l’écriture.


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Mais Gavroche ne se dirige pas, comme ils le supposaient, vers les maisons voisines pour y mendier quelque aliment. Il ne longe pas les murs, dans l’ombre, en évitant de se faire repérer. Au contraire, il marche en plein soleil, à découvert, au beau milieu du champ de bataille, au nez et à la barbe des soldats. »


Ce que j’en pense :

J’ai découvert Gudule à l’adolescence, en lisant un autre de ses romans : La vie à reculons ! A l’époque, je me souviens que cette lecture a été un coup de cœur pour moi ! C’est d’ailleurs le seul titre lu pendant cette période que je peux vous ressortir à l’heure d’aujourd’hui  😉 ! C’est dire si j’en garde un bon souvenir  🙂 !

Lors d’une brocante, je suis tombée totalement par hasard sur un autre de ses titres : La bibliothécaire ! Je n’ai pas pu résister… mais je dois vous avouer que, cette fois-ci, je ne garde pas un souvenir mémorable de ma lecture  😦 !

La bibliothécaire est un petit roman jeunesse de 200 pages centré sur le personnage de Guillaume ! Cet adolescent observe régulièrement une vieille dame dans l’immeuble d’en face ! « Tous les soirs sans exception, cette vieille dame écrit » ! Une fois la vieille dame couchée, semble-t-il, la porte de l’immeuble s’ouvre et laisse s’échapper une jeune fille tout de noir vêtu ! C’est cette fille qui intrigue Guillaume et le pousse à la suivre ! Commence alors « un fantastique voyage au pays des livres et de l’écriture » !

Je ne peux et ne veux vous en dire davantage quant au côté « fantastique » de l’aventure (en effet, je trouve que ce serait dommage de tout vous dévoiler et de vous gâcher la surprise)… mais je tiens tout de même à vous dire que j’ai adoré le passage du livre faisant référence aux Misérables de Victor Hugo (et en particulier au personnage de Gavroche) ! Mis à part ça, j’ai trouvé l’histoire sympathique mais sans plus ! Peut-être un peu trop jeunesse pour moi ! Je compte donc essayer de le faire lire à ma nièce de 10 ans… qui saura sans doute l’apprécier davantage ! Je vous tiens au courant  😉 !

La bibliothécaire est donc loin d’être un coup de cœur ! J’ai passé un bon moment de lecture… mais qui ne me restera pas longtemps en mémoire  😦 ! Dommage ! Ne me reste plus qu’à relire La vie à reculons… pour vois si après toutes ces années, le coup de cœur se confirme 🙂 !


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeMai : Lire un livre de moins de 200 pages.


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Colleen HOOVER, Hugo Roman

Maybe Someday de Colleen Hoover

 

103759399_o

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Colleen HOOVER / L’éditeur : Hugo Roman / Le nombre de pages : 374 / Le prix : 17 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyens, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Il ne me regarde pas. Il ne sait même pas que je ne chante pas les paroles. Je n’y arrive pas. Je l’ai écouté des dizaines de fois jouer cette chanson sur son balcon, pourtant je n’avais jamais ressenti autant d’émotion qu’en ce moment. »


Ce que j’en pense :

Contrairement à de nombreux blogueurs littéraires, je ne connaissais pas Colleen Hoover avant de me plonger dans Maybe Someday ! Grâce à quelques copines blogueuses, et surtout grâce à leur enthousiasme quant à cette lecture, je me suis jetée sur ce livre ! Les copines avaient raison : Maybe Someday est un petit bijou  🙂 !

Ce que j’ai aimé avant tout, c’est Ridge  🙂 ! Je ne m’attendais absolument pas à la révélation faite concernant son « état » (si je peux m’exprimer ainsi) ! Une révélation qui m’a rendu le personnage plus attachant, plus attendrissant… Après ça, comment ne pas tomber sous son charme ? Ridge est donc, pour moi, le gros point fort de Maybe Someday  🙂 !

Autre point fort, la relation unissant Sydney et Ridge ! J’ai pris plaisir à suivre l’intrigue les concernant ! Une émotion permanente émane des lignes écrites par Colleen Hoover ! Quel plaisir pour le lecteur  🙂 !

Et que dire, évidement, de la bande son originale qui accompagne le roman ? Tout simplement que je suis fan  🙂 ! La voix de Griffin Peterson, qui a collaboré avec l’auteur pour nous offrir ces 8 chansons, est splendide  🙂 ! Cette voix nous plonge, au fur et à mesure de notre lecture et de notre écoute, dans l’univers créé par Colleen Hoover  🙂 !

Maybe Someday est une lecture qui restera longtemps gravée en moi ! Je vous conseille de foncer et de vous laisser envoûter par Ridge et son talent de guitariste  🙂 ! Maybe Someday est donc un véritable coup de cœur  🙂 ! Foncez vite  😉 !


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Chroniques, Collection R, Kiera CASS

La Sélection (Tome 4) : L’Héritière de Kiera Cass

heritiere

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : Kiera CASS / L’éditeur : Collection R / Le nombre de pages : 432 / Le prix : 17,90 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Une nouvelle Sélection commence

Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du cœur et la raison d’État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illéa…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« J’ai regagné ma chambre pour me faire masser les mains par Neena. J’adorais ces petits luxes quotidiens. Les robes sur mesure, les desserts exotiques que l’on faisait venir de loin au seul prétexte que nous étions jeudi et la succession infinie de belles choses me remontaient le moral ; c’était ce que je préférais dans mon métier. »


Ce que j’en pense :

Après La Sélection, L’Élite et L’Élue, Kiera Cass nous offre L’Héritière, un quatrième tome venu renforcer, pour notre plus grand plaisir, sa trilogie à succès  🙂 ! Quel joie pour moi que de pouvoir me plonger de nouveau dans cet univers pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur  🙂 !

Eadlyn Schreave est la fille aînée (et unique fille parmi 3 garçons) d’America Singer et Maxon Schreave… personnages principaux des trois premiers tomes ! Vingt ans après la Sélection de sa mère, et malgré l’abolition des castes mis en place par son père, Eadlyn doit faire en sorte, en tant que future reine d’Illéa, que le peuple se calme et fasse de nouveau confiance à la famille royale ! Pour cela, ses parents décident d’organiser une nouvelle Sélection ! Cela n’enchante guère Eadlyn, qui est très indépendante !

Eadlyn est une princesse superficielle et imbu de sa personne ! Elle prend son rôle de future reine d’Illéa très à cœur, ce qui la rend odieuse et prétentieuse ! Elle accepte néanmoins cette Sélection, soucieuse d’aider son père à rétablir l’ordre à Illéa !

La Sélection commence  🙂 ! Les sélectionnés prennent alors possession du palais royal ! Eadlyn n’est pas enthousiaste et à beaucoup de mal à prendre part à l’événement ! Mais je ne peux vous en dire davantage de peur de vous en dévoiler plus qu’il n’en faut 😉 !

Les rebondissements sont là… ce qui m’a fait passer un excellent moment  🙂 ! J’ai aimé découvrir les enfants Schreave, même si retrouver America et Maxon avec vingt ans de plus est déstabilisant ! Ils nous apparaissent fatigués soucieux, au bout du rouleau… Nous retrouvons, au fil des pages, Aspen, Marlee, Lucy, May… Un vrai plaisir pour moi… même si j’aurais aimé avoir un peu plus d’Aspen  🙂 !

Ce tome 4 est encore une fois un très beau coup de coeur  🙂 ! J’ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite  🙂 ! Mais quand est-elle prévue ?


A lire du même auteur (mon avis en cliquant sur la couverture) :


Littérairement vôtre

Stéphanie

Publié dans Challenges, Chroniques, Hugo Roman, K. A. TUCKER

Ten Tiny Breaths : Mentir (Tome 2) de K. A. Tucker

mentir-de-k-a-tucker

Pour que vous en sachiez plus :

L’auteur : K. A. TUCKER / L’éditeur : Hugo Roman / Le nombre de pages : 356 / Le prix : 17 €


Ce qu’en dis la quatrième de couverture :

Depuis la mort de ses parents, Livie se répète en boucle la dernière phrase de son père : « Rends-moi fier. » Elle a organisé sa vie en fonction de ces quelques mots. Elle intègre l’université de Princeton avec un seul plan en tête : obtenir les meilleures notes et être admise en médecine. Seulement, Livie n’avait pas tout prévu : ni de partager sa chambre avec une sympathique fêtarde à qui elle ne peut rien refuser ni toutes ces soirées arrosées dans lesquelles celle-ci l’entraîne, et encore moins de croiser le chemin du beau et ténébreux Ashton, le capitaine de l’équipe d’aviron. Pour la première fois de sa vie, elle est confrontée à des choix. Travailler ses cours ou faire la fête, sortir avec Connor, jeune Irlandais bien sous tous rapports et meilleur ami d’Ashton, ou succomber au charme du capitaine. Elle ne se reconnaît pas et, pourtant, elle sent qu’il est temps de ne plus se laisser dicter sa vie…


L’extrait qui peut vous faire envie :

« Je parcours le groupe des yeux, à la recherche de Connor. Je ne sais pas si Ashton sera là. Etant donné qu’il est le capitaine de l’équipe, il est censé faire son apparition mais… on ne sait jamais avec lui. Par exemple, normalement, on n’est pas censé tromper sa copine et, pourtant, Ashton n’a pas encore assimilé cette règle. »


Ce que j’en pense :

Après avoir eu un beau coup de cœur pour Respire (le tome 1 de cette série Ten Tiny Breath), je me suis jetée sur ce second tome centré sur Livie, la sœur de Kacey (personnage central du tome 1) ! Mentir à ma préférence  🙂 ! J’ai encore passé un excellent moment de lecture en compagnie des sœurs Cleary  😉 !

Comme je l’ai mentionné plus haut, ce second tome est centré sur Livie ! Cette dernière intègre enfin la prestigieuse université de Princeton, dans le New Jersey ! Loin de sa sœur, qui est désormais sa seule et unique famille, elle fait connaissance avec Reagan… ainsi qu’avec Connor et Ashton ! C’est à ce moment-là précisément que les ennuis et les doutes commencent ! Doit-elle se consacrer entièrement à ses études de médecine ? Doit-elle commencer à penser un peu à elle ? Doit-elle faire la fête et profiter de la vie ? Avec Connor ? Avec Ashton ? Ce second tome est, on peut le dire, un triangle amoureux  🙂 ! Je sais que cela peut repousser certains lecteurs… mais moi, j’adore ça (sans doute mon côté « midinette »)  🙂 ! Beaucoup trop de questions submergent alors Livie ! Elle est aidée par le Docteur Stayner, psychiatre un peu loufoque mais très attachant (personnage ô combien important dans la guérison de Kacey) !

En lisant Mentir, je me suis énormément attachée à Livie (bien plus qu’à sa soeur Kacey dans le premier tome) ! J’ai pris plaisir à suivre son évolution, ses doutes, ses craintes, ses peurs, ses émois… et sa relation avec Ashton ! D’ailleurs, j’ai été très étonné des révélations faites à propos de ce dernier ! Cela donne des moments de lecture intenses et très émouvants !

Mis à part cela, j’ai adoré retrouver (même si c’était à petites doses malheureusement) le reste de la bandeTrent, Storm, Dan… et les autres  🙂 ! Une bande très soudée… Une petite famille reconstituée  🙂 !

Vous l’aurez compris, Mentir est un coup de coeuret je compte bien me procurer très prochainement le tome 3 (tome centré, ce coup-ci, sur Caïn, l’ancien patron de Kacey) ! J’espère en découvrir davantage sur ce personnage ô combien énigmatique !


A lire du même auteur (mon avis en cliquant sur la couverture) :

100945381_o


Lu dans le cadre du challenge :

ChallengeAvril : Et si on lisait une romance pour l’arrivée du printemps ? Vous n’aimez pas ça ? Ok. Alors vous pouvez lire un roman Young Adult.


Littérairement vôtre

Stéphanie